TRUE LEGENDS.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Getting Away With Murder ||Joanna

Aller en bas 
AuteurMessage
Isidora L. Owens

avatar

Féminin
Nombre de messages : 63
Age : 26
Humeur : Massacrante
ID :
Date d'inscription : 27/10/2008

Your Dark Life
Pouvoirs: Tu en découvrira l'étendue bien assez vite, crois moi.
Relationship:
Topics: Open =)

MessageSujet: Getting Away With Murder ||Joanna   Dim 9 Nov - 21:12


    Somewhere beyond happiness and sadness
    I need to calculate
    What creates my own madness
    And I'm addicted to your punishment
    And you're the master
    And I am waiting for disaster...

    Découvrez Papa Roach!



    Depuis des jours entiers, Isidora n’en dormait plus, totalement obsédée par ce qu’elle avait fait…ou plutôt par ce qu’elle n’avait pas fait. Comment avait-elle pu épargner la vie d’une chasseuse ? Elle savait pourtant depuis longtemps que c’était eux ou elle, si elle se montrait faible et ne les tuait pas lorsqu’elle en avait l’occasion alors c’est eux qui se chargeraient de l’éliminer au moindre de ses faux pas. Il y avait bien Zane et Andrew qu’elle laissaient vivre pour le moment mais cela ne durerait pas, elle essayait juste de voir ce qu’ils avaient dans le ventre mais elle était bien décidée à neutraliser ces deux parasites lorsqu’elle le pourrait. Enfin voilà la version officielle qu’elle se répétait en boucle pour se convaincre elle même. Le cas de Joanna était un peu différent…elle avait pourtant la lame de son couteau sur sa gorge, d’un simple et rapide mouvement elle aurait pu l’égorger… Mais elle l’avait revue. Elle avait revu son expression terrifiée lorsqu’elle l’avait vidée de son sang avant de lui donner la mort. Isidora n’avait pas voulu faire ça. Elle n’était pas dans son état normal lorsque c’était arrivé. De cet épisode funeste de sa longue vie, elle ne se rappelait que ce visage terrifié et le moment d’après, lorsqu’elle s’était rendue compte de ce qu’elle venait de faire…

    [Il y a bien longtemps…]

    « -Non…non…non… » sanglotait l’immortelle, recroquevillée en boule sur le sol froid de sa chambre. Jamais encore elle n’avait eu autant envie de mourir, elle pleurait depuis des heures maintenant, inconsolable. D’abord elle avait vomi, vomi le sang de son amie tant ce qu’elle venait de faire la répugnait…à présent elle peinait à retrouver sa respiration, frappant le sol de ses poings, hurlant de rage et de terreur parfois. Caleb observait la scène en spectateur passif et inquiet, assis sur un coin de leur lit, la tête appuyée sur ses mains jointes. Il avait au départ essayé de la calmer mais cela ne servait à rien, il fallait simplement attendre que la crise passe. Sans doute devait-il penser qu’il aurait cru qu’Isidora réagirait mieux à la transformation. Il s’était trompé. Terriblement trompé. N’y tenant plus, il finit par s’accroupir près de sa femme, repoussant tendrement une mèche brune cachant son visage angélique.
    « -Isidora…Isidora…écoute moi… »
    En réponse, la jeune vampire repoussa sa main d’un geste sec, secouée de tremblements. Elle ne voulait pas de sa tendresse, de sa pitié…elle ne voulait plus de lui, tout était de sa faute.
    « -Ce n’était qu’une humaine…ne te torture pas à son propos, elle n’en valait pas la peine. »
    Ces mots eurent au moins l’effet de faire se redresser la belle brune, ses yeux lançaient maintenant des éclairs féroces. « Qu’une humaine » ? Comment pouvait-il dire ça ? Elle avait ôté la vie d’une femme aujourd’hui. Pas n’importe laquelle. Celle de son Elisha. Son amie. Sa seule amie. Elle n’avait pas voulu. Elle avait cru pouvoir résister à l’appel du sang mais sa transformation était bien trop récente pour y parvenir. Sans compter qu’elle avait refusé de se nourrir correctement. Seulement des rats. Caleb lui avait bien dit pourtant que ce n’était pas suffisant.
    « -Qu’une humaine ? Qu’une humaine, Caleb ? C’était…c’était ma meilleure amie ! C’était…moi aussi je n’étais qu’une humaine. Maintenant je suis…je suis… »
    L’immortelle eut envie de dire « un monstre »mais les mots ne sortirent pas de sa bouche. Le dire à voix haute revenait à rendre la chose réelle.
    « -Toi c’était différent…toi je t’aime. »souffla alors son mari d’une voix douce. S’il espérait l’amadouer ainsi alors c’est qu’il ne la connaissait pas assez. Elle ne voulait pas de ça, de ses mots doux. Elle ne voulait rien lui appartenant. Une part d’elle même restait éperdument amoureuse de lui, tandis que l’autre voulait détruire, piétiner, réduire leur amour en cendres.
    « -Disparais. »
    Malgré le ton dur d’Isidora, son mari ne bougea pas d’un cil.
    « -Tu m’entend ? SORS D’ICI ! Maintenant ! »hurla alors la belle brune. Elle savait que si elle restait une minute de plus en sa présence, elle allait dire des choses qu’elle regretterait plus tard. Caleb dû le comprendre car d’un air peiné il déposa un baiser sur son front, puis il prit sa veste et quitta la pièce. Ils l’ignoraient alors encore tous les deux mais ce fut la dernière fois qu’Isidora vit son mari.

    [De nos jours…]

    Joanna Silver lui rappelait tellement son ancienne amie…Le même visage, la même silhouette, le même éclat dans le regard…et même parfois les mêmes manies. La tuer aurait été comme assassiner Elisha une deuxième fois. Isidora n’avait pu s’y résoudre. A présent, elle cherchait à éviter la chasseuse comme la peste, elle savait qu’elle l’obligerait à s’expliquer, à lui avouer pourquoi elle l’avait épargnée…elle la forcerait à finir le travail…Est ce qu’elle en serait capable cette fois ci ? Sans doute pas. Pas tant que l’ombre d’Elisha planerait sur la jeune femme. Peut être qu’elle préférait laisser la brune mettre fin à ses jours. Qu’avait-elle à perdre au juste ? Il lui semblait qu’elle avait déjà tout perdu lorsqu’on lui avait enlevé son humanité. Isidora comprit alors que cette nuit non plus elle ne trouverait pas le sommeil. Peu importe. Elle pouvait passer des nuits sans dormir sans pour autant s’affaiblir. Un des avantages d’être dans la peau d’une vampire. Demain elle y arriverait…ou pas. La belle brune se leva de son lit, puis elle enfila une robe rouge contrastant vivement avec la pâleur de sa peau. Contrairement aux apparences, la buveuse de sang n’aimait pas particulièrement attirer les regards sur elle. C’était pourtant tellement plus facile que lorsqu’elle n’était qu’une humaine. Autrefois elle aurait du faire quelque chose de vraiment extraordinaire pour y parvenir, et encore cela aurait peut être été insuffisant. Elle se fondait dans la masse et au fond elle ne s’en portait peut être pas plus mal. Maintenant, son charme magnétique, cette grâce naturelle qu’ont acquis tous ceux de son espèce en même temps que l’immortalité, suffisait à fasciner tout humain croisant son regard de braise. Comme les humains sont stupides parfois…Isidora aurait tout donné, tout fait, pour avoir ce qu’ils avaient : la certitude de mourir un jour ou l’autre. Cette impression que tout peut s’arrêter d’une seconde à l’autre, cette adrénaline qui coule dans les veines de ceux qui en ont conscience, elle l’enviait plus que tout au monde.

    La marche nocturne de la belle brune la conduisit aux falaises. Elle ne s’était jamais expliqué ce phénomène mais elle avait toujours adoré venir ici. Peut être parce que la vue y était grandiose ou peut être à cause de cette merveilleuse sensation qu’elle ressentait chaque fois qu’elle sautait dans le vide. Humaine, elle aurait sans doute perdu la vie dans une telle chute. Vampire, elle pouvait amplement se le permettre. Même le froid qui aurait transpercé de toute part n’importe quel homme normalement constitué ne lui faisait rien. Sa peau était perpétuellement glacée, aussi dure et froide que le marbre. Elle s’installa par terre, les genous recroquevillés, et la tête cachée entre ses mains. Elle ne pleurait pas. Vous avez déjà vu un vampire pleurer, vous ? Pourtant elle aurait aimé, vraiment aimé pouvoir le faire. Depuis la mort de son amie, elle n’y était plus jamais arrivée. Aucune larme ne coulait, la laissant la gorge nouée et douloureuse. C’est à ce moment là qu’elle la sentit. Ou plutôt qu’elle la ressentit. Cette odeur…elle l’aurait sentie à des kilomètres à la ronde. La brunette ferma ses yeux obscurs, priant pour se tromper, pour qu’elle disparaisse. Elle ne priait pas souvent Dieu. Elle ne l’avait plus fait depuis sa mutation. Parce qu’elle avait perdu la foi. Au fond elle ne priait pas Dieu en ce moment, elle se contentait de supplier. Peu importe qui entendrait son appel désespéré, du moment que quelqu’un l’entendait. Mais cela n’arriverait pas n’est ce pas ? Personne ne viendrait à son secours, et sûrement pas le Seigneur tout puissant qui au fond les avaient tous quittés, mortels et immortels, depuis bien longtemps. Elle voulait simplement que Joanna passe son chemin, qu’elle ne l’oblige pas à la tuer…elle refusait de se retourner pour lui faire face, voulant lui laisser l’occasion de s’enfuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dangerous-temptation.forumactif.us/
Joanna E. Silver

avatar

Nombre de messages : 180
ID :
Date d'inscription : 27/10/2008

Your Dark Life
Pouvoirs: /
Relationship:
Topics: open

MessageSujet: Re: Getting Away With Murder ||Joanna   Mar 18 Nov - 21:26

    Je vis ma nouvelle vie très difficilement depuis la mort de ma sœur. Additionnant, par-dessus le fait que j’ai appris l’existence de créature que je pensais imaginaire. Quel choc lorsque j’ai réalisé que tout ceci était vrai. Que je n’avais rien rêvé. Soulagé. Paradoxalement au choc que cette nouvelle me produisit, vint s’ajouter un sentiment de soulagement intense. De savoir que finalement ce n’était pas moi, la folle. Cette folle que ma mère croyait que j’étais devenu. Certes j’ai eu une période de remise en question, après le divorce de mes parents, chose qui n’a jamais trop affecté Kaley. Je l’enviais d’ailleurs pour ça. Cette force d’esprit qu’elle avait. Elle donnait l’impression d’affronter chaque problème quel rencontrait. Peu importe la nature de celui-ci. Elle ne se posait pas des tonnes de questions, elle agissait seulement de la manière la plus improbable possible. Elle était active et non passive. J’étais la passive de la famille. Me torturant chaque jour pour de simple broutille. Encore aujourd’hui. C’est évidemment ce qu’il s’est produit lorsque j’appris le divorce de mes parents. J’étais persuadé que leur amour était basé sur de solide pilier. Qu’il était comme indestructible. Pour moi il était comme un compte de fée ou ils vécurent heureux avec leurs enfants, en l’occurrence nous: Kaley et moi. Quelle surprise lorsque ses deux là nous annoncèrent qu’ils allaient se séparer. Je me souviens très bien de ce moment.

    Papa nous avait fait descendre de notre chambre ma sœur et moi et fait nous installer sur le canapé du salon. Le canapé était blanc, d’un blanc impeccable, il faut dire que maman est la reine du ménage. Elle adore ça. Je me demandais ce qu’ils nous voulaient encore. Nous avions déjà eu droit à un sermon peu de temps auparavant sur notre manque d’implication au sein de la famille. Personnellement j’avais mieux à faire avec Ethan. Quoi qu’il en soit, sans parler nous nous sommes installés. Papa resta debout face à la cheminée. Maman arriva, s’asseyant au milieu. Entre Kaley et moi, nous attrapant une main chacune. Au ton de sa voix, je compris tout de suite qu’il ne s’agissait pas d’une conversation habituelle. C’est alors qu’elle nous lâcha la bombe. Mon père ne dit rien, la laissant faire. J’étais sur le cul. Je ne savais pas quoi leur dire, que dire de toute façon? Rien de ce que nous aurions pu dire n’aurais pu les faire changer d’avis. Leur décision devait déjà être prise depuis un moment. Après l’annonce, mon père rassembla ses affaires et quitta la maison. Un baisé sur le front et il claqua la porte. Sans regret? Je n’en ai jamais vraiment parler avec lui. Mais je suis persuadé que seule ma mère le désirait vraiment. Au fond une enfant ne ressent-elle pas ces choses là?

    Longtemps je me suis tenue responsable de cette situation. Je me suis renfermé sur moi-même. Mangeant de moins en moins et vomissant le peu que je réussissais à avaler. Jusqu’à ce que je rencontre Dave. Je ne me souviens plus exactement où je l’ai connu. Je me souviens juste que j’ai commencé à traîner avec lui. Subissant les crises de jalousie d’Ethan, il n’avait pourtant pas à avoir peur. Oui Dave m’apportait quelque chose qu’il ne pouvait pas me donner. Mais ce n’était pas de lui dont j‘étais amoureuse, dont je suis dingue encore aujourd’hui. J’avais l’impression à cette époque que seul cet amis me comprenait. Mais au fond pas du tout. Lui ce qu’il comprenait c’était le fric que je lui donnais quand j’avais besoin de ma dose. Des doses de plus en plus régulières dont je n’avais plus envie mais besoin. C’est pour cela que ma mère ne m’a pas cru le soir de la mort de Kaley. Elle me croyait encore « stone » comme elle disait. Imaginé leur fille leur dire que leur enfant s’est fait mordre par un vampire! Pourtant c’est-ce que j’avais vu. Me demandant moi-même si je n’avais pas halluciné sur le coup. Face à ce drame. Seul Ethan m’a cru. C’est comme ça que j’en suis arrivé là.

    Depuis pas mal de choses on changé, en commençant par moi. A présent je suis une chasseuse. Je chasse toute sorte de créature mystique. Pour le moment je n’ai pas beaucoup de ses créatures à mon palmarès. Cependant, une de celle-ci ma beaucoup surprise en me laissant la vie sauve. Sans que je comprenne vraiment pourquoi. Pourtant, elle avait largement le dessus sur moi et aurait pu me tuer très aisément. Je me demande pourquoi elle ne l’as pas fait. Aujourd’hui je veux une explication. Je l’ai suivi cette nuit. Me cachant derrière ce que je trouvais. De loin, pour ne pas quelle reconnaisse mon odeur. Elle s’arrête sur la falaise. Je grimpe à mon tour et arrive derrière elle à longue distance. Il fait nuit noire. Je ne sais pas trop ce que je suis entrain de faire. Je m’avance légèrement en sa direction, sur mes gardes bien entendu et dit

    « Pourquoi tu m’a épargné la dernière fois? Je ne comprend pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Getting Away With Murder ||Joanna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
True-Legends :: 

A L'EXTERIEUR.

 :: LES FALAISES
-
Sauter vers: