TRUE LEGENDS.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentations des admins <3

Aller en bas 
AuteurMessage
Blueberry L. Anderson
Admin. Innocente Vierge Marie (by E.)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 26
ID :
Date d'inscription : 23/10/2008

Your Dark Life
Pouvoirs: Je lis vos pensées, très chers.
Relationship:
Topics: Ouverts =)

MessageSujet: Présentations des admins <3   Mar 28 Oct - 16:29

P R E S E N T A T I O N S
D U
S T A F F <33






EDWIN - FAITH - BLUEBERRY



************

**********

********

******

****

**

*


_________________
I WOULD TRUST YOU,
EVEN IF IT'S NOT FOR
MY GOOD.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blueberry L. Anderson
Admin. Innocente Vierge Marie (by E.)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 26
ID :
Date d'inscription : 23/10/2008

Your Dark Life
Pouvoirs: Je lis vos pensées, très chers.
Relationship:
Topics: Ouverts =)

MessageSujet: Re: Présentations des admins <3   Mar 28 Oct - 16:32

VOTRE PERSONNAGE.

Nom : Anderson
Prénom (s) : Blueberry Lilian
Âge : 20 ans
Date et lieu de naissance : 15 mars 1988, Londres.

VOTRE RP.

    "Bluuuuue ?"
    "Moui ?"
    "Est-ce que tu t'es déjà dis que notre vie était trop calme ?"
    "..."
    "Blue ?"
    "Moui ?"
    "Alors ?"


    Blue poussa un long soupir dénué d'intérêt. Pourquoi fallait-il revenir toujours à ces questions philosophiques sans importance ? La vie était la vie de toute façon, non ?

    "Trop calme ?"
    "Ben ouais... Il se passe rien."

    Blue se redressa et planta son regard azur dans les yeux de sa sœur. Comment était-il possible de se poser autant de question à treize ans à peine ?

    "Jen... On vit dans un village, à quelques pas de vampires et d'esprits. Qu'est-ce qu'il te faut de plus, dis moi ? Un ouragan ? Des Dieux ?"

    Jen étira ses lèvres en un demi sourire, et descendit du lit de sa sœur, s'extirpant de la chambre, visiblement lasse des réponses déjà faîtes et consommées de son aîné.
    Blueberry replaça une de ses longues mèches noires et bouclées derrière son oreille et observa d'un oeil attentif son reflet, dans le miroir bancal posé sur la petite coiffeuse qui ornait sa chambre. Elle avait acheté les deux en même temps, lors d'une petite brocante dans un village voisin. Et après avoir repeint la coiffeuse en blanc, elle avait installé le tout en face de son lit, dans une tentative dérisoire de meubler un peu sa chambre.
    Tous les murs étaient blancs, ici. Les couleurs sombres assombrissaient les pièces, et le soleil n'était pas assez présent pour autoriser ce luxe.
    Blue soupira légèrement face à elle même. Ses cheveux, foncés, faisaient ressortir son teint pâle et ses yeux clairs à outrance. Elle avait l'impression de venir d'une autre planète, parfois. Depuis 20 ans qu'elle se voyait chaque jour avec ce même air lavasse, elle n'avait jamais réussi à s'y faire.

    Finalement, c'était Jen qui avait raison. La vie était trop calme, trop répétitive. Les vampires ne changeaient rien au problème, à dire vrai. Ca n'était pas comme si elle en connaissait un personnellement, et puis, les gens aux alentours restaient toujours très prudents.
    Remontant ses cheveux dans un gros chignon négligé, Blue se leva et se dirigea vers la porte de sa chambre. Elle attrapa sa veste en toile légère ; le temps ne semblait pas froid, aujourd’hui. D’un geste souple, elle sortit de sa chambre et dévala les escaliers en marbre de la maison. Son père était un homme avec beaucoup de moyens, et son goût du luxe l’avait même conduit à faire installer du marbre partout ou il le pouvait.
    Blue, elle, faisait une overdose. De marbre, de richesses… La pierre blanche polie donnait un aspect froid à toutes les choses qu’elle recouvrait, et la richesse rendait les gens stupides, imbus et absents. Un père absent, Blue ne connaissait que ça. Son frère et sa sœur ne pouvaient rien y changer : trois personnes seules ne s’apportaient pas forcément de compagnie quand elles étaient toutes ensembles…

    Une fois sa veste enfilée, Blue passa la grande porte d’entrée et sortit à l’air libre. Autour d’elle, le calme régnait et était presque pesant. Elle s’éloigna un peu vers la droite, décidée à sortir de Beau Temps pour aller le plus loin possible se changer les idées. Elle croisa deux trois voisins au passage, l’air renfrogné des petits jours.

    «Qu’est-ce qu’elle fait dehors à cette heure là, celle là ? »
    « Je l’ai toujours trouvée bizarre… »
    « Elle finira vieille fille, ou internée dans un couvent. Quand on a pas aimé à cet âge là, on aimera jamais. »


    Lorsqu’elle arriva enfin à sortir du village, Blue dériva immédiatement vers la droite. Il y avait là, derrière les champs, un petit chemin qui mena directement à une clairière dans la forêt. Elle s’y rendait souvent, lorsqu’elle voulait réfléchir, respirer loin de toutes ces voix qu’elle devait bloquer sans cesse. La clairière était un refuge.

    Depuis toute petite, elle entendait les pensées dans la tête des gens. Si ça pouvait s’avérer utile, il n’en restait pas moins que c’était dérangeant et voyeur. Elle souffrait de ce don, et bloquer les voix était un effort permanent qu’elle était fatiguée de devoir fournir.
    Blueberry soupira longuement, regardant les plantes sur son chemin avec envie. Elles au moins, n’avaient même pas à penser…

    Au bout de quelques mètres de marche, Blue arrive dans la clairière, innondée de soleil. Elle ferma les yeux et inspira à fond, essayant d’emmagasiner le maximum d’air chaud et léger qu’elle pouvait. Elle voulait s’endormir ici et ne jamais se réveiller, dormir paisiblement, loin de ces voix insupportables…

    « Je vais l’avoir. Il est là, je le sens. »

    Blue se retourna d’un geste vif, cherchant du regard l’homme qui venait d’avoir cette pensée. Ses sourcils se froncèrent peu à peu, et elle se concentra sur la voix grave et puissante qu’elle venait d’entendre.

    « Il est trop rapide… Mais il est faible. Je le sens. Il va craquer. »

    Blue se figea, tout son corps en alerte. De quoi parlait cet homme ? Elle avait peur de comprendre. Soudain, une ondes d’images inonda son esprit. Du sang. Beaucoup de sang. Un homme aux allures étranges était étalé par terre, et un autre de dressait debout, victorieux. Il y avait une chaîne en argent et…

    « Allez Jake. Plus vite. Tu peux avoir cet enfoiré. »

    Blue se détourna une fois de plus, et se mit en marche d’un pas rapide vers l’origine de la voix. Elle se cacha derrière un arbre. Plus loin, un homme, armé, guettait les alentours, l’air vif et mauvais. Elle plissa légèrement les yeux, avant d’apercevoir, juste en face de l’homme, une autre personne. Ca ne semblait pas être réellement un homme, et Blue essaya en vain de se concentrer sur ses pensées. Comme une évidence, la certitude d’avoir à faire à un vampire monta en flèche en elle.
    Le premier homme, dont elle entendait les pensées ravageuses, éclata d’un grand rire diabolique qui résonna dans la clairière.
    Il monta une arme, qui Blue n’avait jamais vu, vers le vampire, et hausse les sourcils, se donnant du courage, prêt à tirer.

    Blue ne réfléchit pas longtemps avant d’agir. Elle attrapa une grosse pierre à ses pieds, et l’envoya valser vers le chasseur. Déconcentré, ce dernier toujours la tête d’un air apeuré, et tira au hasard avec son arme. Blue resta retranchée derrière l’arbre, tenant sa tête avec ses deux mains. Dans un espoir désespéré, elle hurla un « Courrez ! » à l’adresse du vampire, et se détacha de son arbre pour s’enfuir.
    Dépassé, et furieux, le chasseur tira dans le vide, à son adresse.
    Sans avoir eu le temps de paniquer, Blue sentit deux bras puissants l’attraper, et le paysage bougea soudainement tellement vite que tout ses repères furent bouleversés.

    Au bout de quelques secondes seulement, la course folle s’arrêta, et elle découvrit le visage contrit et fatigué du vampire. Il la déposa par terre et plongea son regard dans le sien. Le souffle coupé, Blue bafouilla légèrement, essayant de dire quelque chose, puis se ravisa. Le vampire lui adressa un faible « Merci », effleura sa joue avec sa main, et fit demi-tour rapidement, s’éloignant dans la forêt à une allure incroyable.

    Blue s’assit par terre un moment, songeuse. Elle venait de croiser le premier vampire de sa vie.



VOUS

Pseudo/Prénom(s) : Cha / Charlotte xD
Âge : 17 ans
Célébrité : Zooey Deschanels
Fréquence de connexion : 7/7 =D
Code : J't'en pose des questions, moi ? =O

_________________
I WOULD TRUST YOU,
EVEN IF IT'S NOT FOR
MY GOOD.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin L. Wilkins
Admin. Vampire Never Will Hurt you.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 310
Age : 26
Localisation : Je ne suis jamais très loin...
ID :
Date d'inscription : 22/10/2008

Your Dark Life
Pouvoirs: Boire votre sang est largement suffisant.
Relationship:
Topics: Ouvert =)

MessageSujet: Re: Présentations des admins <3   Mer 29 Oct - 1:26

    VOTRE PERSONNAGE.

    Nom : Wilkins.
    Prénom (s) : Edwin, Light.
    Âge : 25 ans n apparence, 250 ans en réalité.
    Date et lieu de naissance : 15 déc. 1775. Londre.

    VOTRE RP.


    C'est en 1775 qu'est né Edwin. De son nom complet : Edwin Light Angel John Wilkinson, transformé en Edwin Light Wilkins après être devenu vampire. Comme tout vampire, ou presque, Edwin a quelques brides de son passé qui refont surfaces parfois. Il ne saurait décrire promptement qu'avait été sa vie en tant qu'être humain, il n'en a plus trop le souvenir. Il faut dire que, en 250 ans, beaucoup de temps est passé, et beaucoup de choses s'oublient. Edwin a beaucoup changé depuis tout ce temps. Il a d'ailleurs été schizophrène. Cela peut paraitre très bizarre mais...En lui, il y avait Angel et John. Deux êtres totalement opposés. John était un garçon rebelle et révolté, qui détestait être commander, tandis que Angel était doux et mignon, il souriait sans cesse. John la bête noire, Angel l'ange par excellence. Deux âme se confondaient dans le corps d'Edwin, et aujourd'hui encore, il lui arrive de les sentir en lui. C'est affreux, pour lui, d'y penser. C'est comme s'il y était toujours, comme s'il les avait encore en lui.

    Il ouvrit soudainement les yeux. Un simple "rêve". Un simple oublie de réalité. Il se maudit durant un bon moment d'être partit si loin dans sa torpeur. Une douleur l'acheva, lui tranchant son cœur d'un trait fin et net. Il suffoqua puis referma les yeux. Depuis déjà 250 ans qu'il essayait...Mais en vain. Il aurait donné tout se qu'il avait pour avoir droit à un bout de sommeil. Une parcelle de rêve, même une toute petite image d'irréelle. C'était son seul désire, depuis qu'il était vampire...Pouvoir dormir. Mais cela lui était tout bonnement impossible. Il était tout simplement las de devoir vivre ainsi, chaque jour passant. Mais pouvait-il y remédier? Il n'avait en aucun cas le choix. Et puis, c'est lui qui avait désiré cela non? C'était lui qui avait insisté pour devenir vampire non? Edwin réouvrit ses beaux yeux, d'un noir profond. Il poussa un long soupir...Lorsqu'il était humain et qu'il croisait son reflet dans une flaque d'eau, il avait remarqué que ses yeux avaient étés d'un bleu profond. Il aurait aimé les avoir encore.Mais cela n'était qu'un détail...Parmi tant d'autre. Les regrets l'accablent chaque jour. Il aurait peut-être dû mourir là où on l'avait laissé. Oui peut-être. Mais aujourd'hui, il était trop tard pour revenir en arrière, Il devait faire avec.

    Pour la énième fois, il se releva du canapé où il s'était tant de fois allongé, en sachant pertinemment qu'il n'y arriverait pas. C'est qu'il est têtu, dans son genre...Il fit quelque pas dans la pièce exigu ou il avait élu domicile pour quelques jours. Un chambre d'hôtel miteuse. L'hôtel en lui même était peu conviviale, mais il n'avait pas le choix, là encore...Il devait faire avec s'il ne voulait pas être remarqué. Il était dans ce village depuis quelques jours déjà. Depuis son transformation en vampire, il avait pris l'habitude de ne pas révéler son identité, m^me dans un village comme celui-ci. Bien qu'il le connaisse très bien, puisqu'il l'a déjà fréquenté par le passé...Et on peut dire qu'il lui rappel bien des souvenirs.

    « - Cette peau si douce...Si blanche...
    -Hmm..
    Il ronronna tel un chat épris de plaisir lorsque la jeune femme passa un doigt sur les traits fins du jeune homme. Il entrouvrit les yeux pour les plonger dans ceux de la femme, d'un âge déjà mûre...La trentaine, les cheveux d'un brun foncé, un regard éperdu d'amour et de douceur. Il eut un sourire et l'embrassa avec douceur. Étaient-ils réellement amoureux l'un de l'autre?
    -Je me demande que va-t-il se passer ensuite...Demanda la voix douce et chevronnée de la jolie brune.
    Edwin eut un soupir las. Il avait tant entendu cette question de sa maitresse...Il n'aimait pas penser à la suite, il voulait simplement vivre le moment présent.
    -Je ne sais pas mon amour, c'est ta vie tu sais..Et je n'en suis qu'une bride.
    Pour toute réponse, il eut une tape sur la tête. Bien sûr qu'il le savait, non il n'était pas une simple bride de la vie de la jeune femme, il était bien plus que cela. Il avait été son amant, son meilleur ami, son frère...Tout. Et dans quelques mois, la vie de la jeune femme s'arrêtera. Et il n'y aura plus rien. Lui-même ne savait pas trop qu'est ce qu'il allait devenir. Bien que connaissant sa nature, c'était la première fois qu'une femme restait avec lui si longtemps. Ils entretenaient cette relation "fusionnelle" depuis déjà 1 ans. Bien que la brune eut un marie et même des enfants. Edwin n'arrivait pas à se mettre à l'idée qu'elle allait le quitter. Bien qu'il eut tenté plusieurs fois de l'en dissuader, lui relatant les plaisir d'être un vampire...Mais il avait compris rapidement qu'elle n'était pas ce genre de femme, et que s'il voulait son bonheur, il ferait mieux de la laisser. Elle allait mourir, et lui la laissait faire. C'était vraiment terrible. Mais, encore et comme toujours, il n'avait pas le choix. Il n'avait jamais le choix, de toute manière. Peut-être était-ce sa dernière lui avec elle? Il valait mieux en profiter dans ce cas...Il l'attira contre lui, mettant une main sur sa hanche...Il enfouit son visage de marbre dans ses cheveux fins, ils sentaient si bon, comme d'habitude. Une odeur de rose fraiche. Il l'embrassa tout en se demandant se qu'allait advenir de lui et de sa foutu éternité. »

    C'était sa dernière nuit à Beau Temps. Il y avait vécu plus de 30 ans et l'avait quitté juste avant la mort de la jeune brune. Il n'osa même pas repenser à son nom. Rien que d'y penser, il frissonna...Cela lui rappelait tant de souvenirs, tous aussi bons les uns que les autres. Il secoua légèrement la tête vers le côté pour remettre en place une mèche noire, rebelle.
    Il ouvrit la porte en bois, en se contrôlant pour ne pas la briser. En tant d'année, il avait acquis une force vraiment extraordinaire. Il sortit de l'hôtel sans adresser un seul regard vers le réceptionniste qui s'était mis à trembler à l'apparition du beau brun. Ce dernier avait l'habitude, à force, de voir les gens pisser dans leur froc à son passage. Edwin paraissait si sombre, si froid, si distant...Si ténébreux. Et il l'était. Il détestait dévoiler une parcelle de lui-même, il détestait que les autres lui viennent en aide...Il est vrai qu'il avait une certaine fierté, mais lui, il n'appellerait pas cela de la fierté...Juste une certaine asociabilité. Enfin, façon de parler, bien sûr parce que, jusqu'à ce jour, il n'a jamais vraiment trouvé des personnes à son goût. Et puis, avec l'habitude...Il ne sait même plus à quoi ressemble l'amitié, ou encore l'amour.
    Machinalement, il se dirigea vers la foret de Beau Temps, qu'il ne connaissait que trop peu. Par le passé, il ne s'y était aventuré qu'à de rares occasions..Trop occupé à faire autre chose.

    « - Tu le veux vraiment? Tu risques de le regretter, amèrement.
    -Je n'ai pas le choix.
    -Tu n'as jamais eu le choix, de toute manière.
    -Exactement, et aujourd'hui non plus, alors dépêche toi John.
    -Bien Angel, comme tu voudras.
    Edwin traversa le couloir sombre de l'internat où il était enfermé depuis ses 17 ans. Ses parents l'y avait interné parce qu'il échappait à leur contrôle.
    Ce soir-là, deux voix, ces deux voix-là, s'entrechoquaient en lui. Il voulait déguerpir d'ici, et les deux voix étaient tout à fait d'accord. Il marchait vite, ses pieds étaient directement au contact du sol froid, c'était d'ailleurs la seule chose qu'il sentait...Le froid. Il ouvrit la grande porte qui le séparait de l'extérieur. Un air frais envahit le hall d'entrée. Il sentit ses cheveux bruns long virevolter autour de lui. Il ferma un instant les yeux puis les réouvrit soudainement. Il avait sentit une chose...L'effleurer . Il regarda autour de lui, d'un air hagard puis entendu un crie...Long et qui semblait douloureux. Son cœur commença à battre la chamade. Il n'était qu'inhumai, à ce moment-là...Et cette nuit allait être la dernière pour lui. En tant que humain.
    Et puis tout alla très vite, des gens sortirent de toutes les pièces l'entourant, courant, criant...Il fut le seul à être à peu près calme, les regardant, totalement perdu. Certains le bousculèrent pour sortir dehors, mais rapidement des êtres sorties de nul par les attrapaient, les tuaient, et puis les lâchaient. Et tout cela se passait très très vite. Il ne savait même plus où donner de la tête..Durant 1 minute, qu'il crut durer une éternité, il se pensait réellement enfer jusqu'à ce que tout s'arrête, d'un coup, aussi vite que cela avait commencé. Un instant plus tard, une voix de velours se fit entendre.
    -Il en reste un Jesse. On en fait quoi?
    -Je ne sais pas. Il semble si...Appétissant.
    -Hm...Personnellement, je n'ai plus très faim, mais on ne peut pas le laisser. répondit la premier voix.
    -Nous l'emmenons avec nous dans ce cas.
    C'était une nouvelle voix qui venait d'apparaitre, une voix terriblement grave et sensuelle à la fois. En quelques secondes, Edwin se vit entouré de personnes à la peau si blanche qu'il les crut transparent. Et puis ils étaient tellement beaux...Terriblement beaux. Malgré le sang qui tâchait leur visage. L'homme blond, et plutôt grand, s'approcha d'Edwin, un regard brillant de malice.
    -Tu as peur?
    Cette question lui était-elle adressé? Edwin leva ses yeux bleu innocent, essayant de chercher un sentiment qui pouvait ressembler à de la peur. Ne trouvant rien, il soupira avant de rétorquer :
    -Non pas vraiment. Je suis essentiellement intrigué.
    L'homme sembla surpris par cette réponse brève et simple. Edwin n'avait pas vraiment peur, en vérité, il leur était surtout reconnaissant. Il allait pouvoir vraiment partir d'ici, et pour de bon.
    -Il ferait un très bon vampire, vous ne trouvez pas?
    C'était la première voix, celle de velours. Il leva un sourcil, l'air étonné. Lui? Vampire? Il ne s'était même pas posé la question.
    -Bien écoutez. Loin de moi l'idée de ne pas désirer votre compagnie...Mais, laissez moi partir je vous prie. Dés qu'ils l'apprendront, mes parents accoueront ici. Et je ne le désire pas voyez-vous...
    Il sentit d'un coup une certaine tension, une tension palpable. Il comprit rapidement qu'il n'allait pas s'en tirer à si bon pris, pas après ce qu'il avait vu, surtout que les humains ne connaissaient pas encore l'existence des vampires...En y pensant, comment cela se faisait-il qu'Edwin n'eusse pas peur de ces créatures de la nuit? Il en suffoqua lui-même, se rendant compte qu'aucun humain "normalement constitué" ne ferait cela...Et qu'ils avaient parlés de vampires...Il sursauta soudainement à cette pensé et se reprit. Il avait intérêt à se sortir de cette connerie, et rapidement. C'est en pensant qu'il devait fuir qu'il se retrouva emprisonné dans les bras puissant d'une femme.
    -On le garde diiis Fraaanck, on le gaaaarde?
    C'était la voix guillerette d'une nouvelle apparition, une fille plutôt mince et mignonne qui semblait prendre Edwin pour une poupée. De ses mains gracieuses mais puissantes, elle le fit tourner vers elle, avec un grand sourire.
    -Tu veux devenir vampire?
    Comment résister à ce sourire enfantin mais tellement...Charmeur. Il avala la grosse boule qui commença à se former dans sa gorge et pâlit d'un coup. Maintenant, il ressentait une réel peur. Il tressaillit, et en perdit l'équilibre...C'est là que tout devint floue et un sommeil soudain s'empara de lui.
    Lorsqu'il rouvrit les yeux, il sentit une douleur le gagner peu à peu..
    -Ohhh il est revenu à lui. Maintenant on peut lui demander, aller Franckyy, s'il te plaiiis!!
    Encore cette voix d'enfant aigüe et tellement plaisante. Mais aussi plaisante qu'elle soit, Edwin ne voulait qu'une chose, retourner dans son sommeil et ne plus avoir à faire à ce monde de fou. Des vampires...Oh et puis quoi encore? Des lutins? Et des fées? Pourquoi pas des sorcières aussi? Mais il réouvrit soudainement les yeux, sentant des doigts glacés lui parcourir le corps. Il frissonna à ce contact inattendu. Décidément, c'était pas son jour. Une voix de fond raisonna soudainement, celle de Franck, très certainement.
    -Bien jeune homme. Maintenant que vous êtes réveillez, nous allons pouvoir discuter, d'homme à homme. Ou plutôt, de vampire à homme.
    Le vampire eut un rire étouffé à sa propre blague. Edwin trouva ça...Déplacé.
    -Hm bref, reprenons donc. Deux options s'offre à vous, Mr Edwin Light Angel Wilkinson, la première..Devenir Vampire, la seconde..Mourir. Bien sûr, tu nous serviras de festin avant.
    La dernière proposition lui glaça le sang. Il tourna lentement son visage figé vers Franck, qui avait un sourire curieux aux lèvres. Il s'imaginait certainement mordre le cou d'Edwin. Ce dernier comprit rapidement qu'il n'avait pas vraiment de porte d'alternative.
    -Prends la première, allez, vas-y, on va bien s'amuser tu verras!
    C'était encore la voix de la gamine, dont il ne connait pas le nom.Il ne fit pas attention à elle et respira lentement.
    -Je crois que, une fois de plus, je n'ai pas le choix n'est-ce pas? J'accepte...de...de de..venir vampire dans ce cas.
    -Bien. J'attends cela depuis si longtemps...Ton sang sent si bon, je n'en ai jamais goûté des aussi délicieux.
    Franck, aussi vif que l'éclair, s'était déjà posté devant Edwin, une main contre son cou. La seule chose que vit Edwin, c'était ses yeux luisants de plaisir. Après ça, il sombra une nouvelle fois dans un sommeil profond. »


    Un sourire vint se dessiner à ses lèvres. Lorsqu'il y repensait, c'était toujours ainsi. Il en souriait, pas que cela était drôle, juste qu'il avait été un gamin vraiment innocent, et le con par excellence. Parce que plus tard, il apprit de la bouche de Lena, la fille qui l'avait incité à le devenir, que Franck ne l'aurait jamais tué. Il soupira, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas croisé le chemin de ce groupe d'ailleurs. Ils avaient étés si bon pour lui. Il était resté prés d'eux plus de 100 ans avant de prendre son "indépendance". Il était un vampire confirmé maintenant. D'ailleurs, Lena lui manquait pas mal...La seule personne qui arrivait à le faire sortir de ses gonds.

_________________

    .Merki ma femme pour le vava =)


Dernière édition par Edwin L. Wilkins le Mer 29 Oct - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net
Edwin L. Wilkins
Admin. Vampire Never Will Hurt you.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 310
Age : 26
Localisation : Je ne suis jamais très loin...
ID :
Date d'inscription : 22/10/2008

Your Dark Life
Pouvoirs: Boire votre sang est largement suffisant.
Relationship:
Topics: Ouvert =)

MessageSujet: Re: Présentations des admins <3   Mer 29 Oct - 1:27

[Tout ne rentrait pas dans un seul message.]


    « -Meuuh tu peux pas nous quitter Edibouuu! s'écriât Lena lorsqu'elle apprit que Edwin voulait "quitter" le clan.
    -M'en fous, c'est MON éternité, pas la tienne! Rétorqua ce dernier, un air renfrogné sur le visage. Il s'en voulait sérieusement de les quitter comme ça, mais 100 avec les mêmes personnes, faisant toujours la même chose, il s'en lassait. Il soupira, tournant un regard suppliant vers Roy, un autre vampire. Ce dernier haussa les épaules..Merci du soutient Roy. Lena continuait à se plaindre, traitant aussi Edwin de tout les noms possible. Celui-ci soupira, ne voulant plus rien entendre. Elle commençait sérieusement à l'agacer.
    -Suffit, Lena.
    Un calme soudain survint dans la pièce. C'était Franck...C'est fou, il avait un charisme vraiment particulier. Il regarda durement Lena, quelques instants, avant de détourner son regard sur Edwin. Il plissa les yeux un moment.
    -Edwin, je te prie de l'excuser. Elle s'est habituée à ta présence, et l'idée de ton départ lui est insupportable.
    Décidément, ils aimaient tous remuer le couteau dans la plait. Mais rien n'allait faire changer d'avis Edwin de toute façon, il était aussi têtu qu'une mule, et tous le savaient.
    -Oui, j'en suis conscient. Mais fais lui entendre raison, j'étouffe.
    Pour toute réponse, Franck hocha la tête avant de sourire. »

    Il se demandait qu'étaient-il devenus à présent...La dernière fois qu'il avait vu Lena, c'était il y a plus de 72 ans, dans un bar miteux, en Floride. Elle avait changée, elle faisait beaucoup plus mûre et avait même tentée de le séduire. Mais Edwin n'avait d'yeux que pour une femme, et ce n'était pas Lena. Elle lui avait voulu mais bon, elle lui en voulait toujours pour tout de toute manière. Il passa devant un grand chaine qu'il reconnut immédiatement...C'est ici qu'il avait fait la connaissance de Lilian. Qui devint plus tard sa maitresse. En y repensant...A ce moment-là, il avait déjà pas mal changé, il avait été distant avec les gens jusqu'à sa rencontre. Il avait littéralement succombé sous son charme...Mais pas au point de s'en imprégner. Déjà elle ne le voulait pas. Voila qu'en l'espace de quelques heures, il repensait à elle. Mais ici, c'était inévitable de toute manière.
    Il soupira avant de revenir en ville. Il ressentit soudainement une chaleur bizarre...Voila qui avait faim maintenant. C'est vrai qu'il ne s'était pas nourri depuis quelques longs jours déjà. Ni de sang humain, ni de sang animal...Il tourna les talons, prêt à s'en aller, histoire de se nourrir de sang animal. Il n'avait plus conscience du gout de sang humain depuis longtemps. La dernière fois qu'il en avait goûté, s'était il y a plus de 150 ans déjà. Une servante qui se trouvait sur son passage par hasard, un jour où il était totalement "dingue". Cela ne lui arriva plus jamais.

    VOUS

    Pseudo/Prénom(s) : Co'.
    Âge : 16 bougies.
    Célébrité : Tom Sturridge <3
    Fréquence de connexion : 7/7 = D
    Code : Il se trouve dans le règlement.

_________________

    .Merki ma femme pour le vava =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net
Faith J. Lewis
Admin Beautiful Mystérious Angel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 106
Localisation : quelque part
Emploi : : En quoi cela te regarde-t-il ?
Humeur : crazy
ID :
Date d'inscription : 24/10/2008

Your Dark Life
Pouvoirs: Je suis un esprit avec tout ce qui va avec.
Relationship:
Topics: Quand tu veux !!!

MessageSujet: Re: Présentations des admins <3   Sam 1 Nov - 20:32



VOTRE PERSONNAGE.
Nom : Lewis
Prénom (s) : Faith Jewel
Âge : 21 ans
Date et lieu de naissance : 13 mars 2004 à Rome




VOTRE RP.

"Tu sais Faith quand je te parle, j'aimerais au moins que tu fasses semblant d'être intéressée.
Je regardais mon amie offensée, bon il était vrai que je n'avais pas écouté d'une oreille attentive mais j'avais saisi le principale. De toute façon que voulait-elle que je dise quand elle partait dans ses monologues comme maintenant.
-Mais je suis intéressée, plus que ça même je suis passionnée.
Elle ne releva pas le ton moqueur et continua son monologue décidément, je ne changerais jamais Abigail. Profitant qu'elle aie recommencé je laissais mes pensées volé au gré du vent.

Flash-back
"Faith tu vas être en retard ma chérie. Si je vais te chercher je t'assure que ça va mal aller.
-Faith c'est la dernière fois que je t'appelle.

Et voilà, ma mère montai les escaliers et poussa un cri horrifié, je ne compris pas pourquoi au début, j'étais assise tranquillement. Ma mère se pencha alors sur une masse étendu par terre, je retins difficilement un cri de terreur, cette masse c'était moi.
Je ne comprenais rien, comment pouvais-je être assise sur mon lit et étendu à terre en même temps. Mon père arriva à son tour et contrairement à ma mère ne manifesta aucune surprise, ni horreur. Il demanda juste à ma mère de ne rien faire et tomba à terre enfin son corps tomba à terre car peu après il était à côté de moi et me soufflai "Il est temps de regagner ton corps." C'était à ne rien y comprendre.

Fin du Flash-back

Le simple souvenir de ce jour me fit sourire, le jour où j'avais découvert que j'étais un esprit. Chaque détail était soigneusement gravé dans ma mémoire et pourtant c'était il y a douze ans. Je regardais Aby qui parlait toujours, à présent il était question de son ex petit ami. Je ressentis le besoin pressant de sortir, de m'aérer mais je me retins, mon amie l'aurait mal pris et elle était plutôt du genre rancunière. Je devrais prendre mon mal en patience. Malgré tout ce que je pouvais dire d'elle, j'adorais Aby, ce n'était pas pour rien qu'elle est d'ailleurs ma meilleure amie mais il arrivait bien souvent qu'elle m'épuise, son problème c'est qu’elle était très bavarde, trop à mon avis. Heureusement pour moi, j'étais d'un naturel très patient. Sans que je comprenne comment le sujet en était arrivé là, elle se mit à parler de moi, de ce qu'elle appelait mon inaptitude à m'exprimer et de mes "blocages sentimentaux". Je levai les yeux au ciel, je n'étais pas incapable de m'exprimer, j'étais juste réservée et soucieuse d'éviter de blesser les autres. Ceci ne faisait pas de moi une hypocrite, non j'étais très franche mais j'essayai juste de faire preuve de tact.
-Ah, j'aurais adoré aller en Italie.
C'était en Italie que j'avais passée les treize premières années de ma vie, c'est à cela qu'elle faisait allusion, personnellement je ne voyais pas ce qu'il y avait de plus là-bas. Vous vous attendiez sûrement à ce que je dise que j'adorais mais non. En plus de ça je ne m'étais jamais habitué au climat italien. D'ailleurs, il n'y avait qu'à me regarder, j'avais plutôt l'air... de rien en fait mais surtout pas d'une italienne. J'avais les yeux bleus et j'étais blonde, de taille moyenne, le teint pale et assez fine, banale quoi. Même mon prénom n'avait aucune consonnance italienne.
-Rome, la capitale, les spaghettis, les pizzas, le paradis quoi !
Je donnais un coup de coude à mon amie, elle était en plein rêve éveillé et il était grand temps que je la ramène sur terre.
-Ce n'est pas parce que tu gardes très peu de souvenirs de ton enfance et de l'Italie que tu dois m'empêcher de rêver.
Ce qu'elle avait voulu dire c'est: ce n'est pas parce que tu ne gardes aucun bon souvenir de l'Italie que tu dois m'empêcher de rêver mais elle avait changé ses paroles au dernier moment. J'étais née dans un hôpital public de Rome le 13 mars 2004, ma mère avait eu un accouchement difficile et elle avait failli y laisser sa vie. Malgré tout elle était vivante. Mon père touchai un revenu très modeste et ma mère avait du s'arrêter de travailler pour "s'occuper de moi", j'avais appris que la véritable version c'est qu'elle avait été licenciée. Là bas, nous partagions un appartement avec ma tante et ma cousine. Finalement mon père avait trouvé un emploi à Beau Temps mieux payé et nous avion emménagé ici. J'avais rencontré Abigail au collège et depuis nous étions inséparable.
-AIE !!!
Je ramassais le coussin qu'elle m'avait lancé et lui lançai un regard mauvais.
-Faut que tu t'en ailles Faithy, j'ai un rendez-vous."
Sans ajouter un mot elle me tira jusqu'à la porte et claqua la porte derrière mon dos.

J'avais envisagée de partir je n'étais donc pas mécontente qu'elle m’aie mis dehors, il fallait que je fasse un tour. Je gagnai la forêt et me dirigeai vers un endroit tranquille, à couvert des arbres. J'avais l'habitude de laisser mon corps ici, c'était un endroit où personne ne passait jamais et où je pouvais donc rester autant de temps que je le souhaitais. Je regardais l'heure, j'avais une heure environ, après il faudrait que je rejoigne Chase chez moi. Chase était un ami à moi, du moins c'était la façon la plus simple de le qualifier, notre relation était spéciale. Oui c'était ça. Je secouais la tête, il ne fallait pas que je pense à ça maintenant.
Je quittai dons mon corps et ne mis pas longtemps à ressentir cette sensation de plénitude que j'aimais temps. Je volais à travers les arbres, je dansais au gré de l'air. Qu'est-ce-que j'aimais ça ! En plus de ça, le soleil s'était joint à moi. J'étais sur un petit nuage. Lorsque je quittai mon corps j'avais l'impression que tout devenait simple et clair, une joie immense m'envahissait et je goutai au plaisir de la vitesse. J'avais souvent recours çà des voyages lorsque j'étais troublée où que j'étais en proie à une grande hésitation.
Je m'apprêtai à regagner mon corps lorsque j'entendis un cri, un cri déchirant de douleur, après suivirent des sanglots étouffés et des bruits de lutte. Sachant que je le regretterais, je me dirigeais vers l'endroit d'où provenaient ces bruits et assistais horrifiée à un horrible spectacle. Un homme était en train de violer une femme, une jeune femme qui devait avoir 19 ans tout au plus. Je réfléchis, il fallait que je fasse quelque chose, après tout, il suffisait que je prenne le contrôle d'une bête peu importe laquelle et que je l'attaque. Cependant je ne pouvais me résoudre à agir, j'étais comme cloué sur place, ce sui était très étrange étant donné que sous la forme d'un esprit je me sentais plus libre que jamais. La femme sanglotait de plus en plus fort tandis que l'homme poursuivait. Je compris tout de suite la raison de mon malaise, il n'y avait aucun bruit, oui hormis les sanglots de la femme, il n'y avait aucun bruit. Même le clapotis du ruisseau voisin s'était tu. Aucun animal aux alentours rien... L'homme se tourna vers moi et son regard croisa le mien, enfin je ne sais pas s'il me vit mais moi je remarquai très bien c'est yeux rouge vif. Je partis, après tout, je ne pouvais rien contre un vampire...





VOUS
Pseudo/Prénom(s) : Manon
Âge : 15 ans
Célébrité : Amber Heard
Fréquence de connexion : On va dire 5/7
Code : Quel code ???

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentations des admins <3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentations des admins <3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
True-Legends :: 

ADMINISTRATION.

 :: PRESENTATION.
-
Sauter vers: